Les travaux de construction de votre maison sont en parfaite évolution dans une commune qui ne possède aucun système d’épuration d’eaux usées collectif. Alors, vous devez obligatoirement adopter une solution pour l’assainissement non collectif afin de dépolluer vos eaux usées. Découvrez ici les différentes solutions d’assainissement non collectif qui sont autorisées afin d’effectuer un choix convenable en fonction de vos besoins.

Les différents types de solutions d’assainissement non collectif (ANC)

Il existe plusieurs types d’installations d’assainissement non collectif individuel des eaux usées. Toutefois, chaque dispositif possède des avantages et des inconvénients.

L’installation du prétraitement d’un assainissement non collectif

Cette installation représente l’épuration primaire ou traditionnelle. Son objectif est de filtrer et de délaver les matières organiques. Elle permet de faire un premier traitement de vos eaux usées avant le traitement réel. C’est une étape qui se fait à base d’une fosse toutes eaux ou fosse septique. En réalité, il existe deux solutions possibles à ce niveau !

  • Vous avez déjà une fosse toutes eaux : vous avez la possibilité de l’utiliser selon la règlementation, mais son installation est dorénavant prohibée.
  • Vous avez l’obligation de faire une installation indépendante : la fosse septique est nécessaire pour le prétraitement de toutes vos eaux usées.

Il faut noter qu’ici, les eaux de pluie ne font pas partie de vos eaux usées.

La construction d’une nouvelle fausse toutes eaux

Cet équipement vous offre la possibilité de traiter toutes les eaux de votre habitation telles que : les eaux de lessives et de toilettes. Cette installation est constituée d’un système de ventilation pour l’expulsion des gaz qui sont formés. Elle peut être en béton ou en plastique. Les graisses y nagent en surface, les matériaux solides et les boues restent au fond.

Les matières solides sont retenues par un préfiltre et les graisses sont conservées dans les bacs à graisses. Vous avez l’obligation d’assurer l’entretien de votre fausse toutes eaux chaque 6 mois.

En ce qui concerne la mise en place de votre fosse septique, elle doit être installée à plus de 3 m de votre bâtiment et à 5 m d’un arbre. Cependant, si vous ne désirez pas avoir de bacs à graisses, vous pouvez l’installer à plus de 10 m de votre maison.

Le traitement secondaire des eaux usées

Ce traitement avec les filtres compacts a pour objectif d’épurer les eaux usées. Cette dépollution peut être effectuée de trois façons :

  • Par épandage à travers le sol naturel ;
  • Par épandage à travers un sol recomposé : filtre à sable ou lit d’épandage ;
  • Dans un dispositif d’épuration écologique comme un filtre planté, un filtre à bambou, filtre à coco, lagunage, etc.

Quels sont les différents types de micro-stations d’épuration ?

L’épuration individuelle par une micro-station de dépollution permet de réaliser un travail de prétraitement et de traitement. Avec ce type d’installation, vous n’avez plus besoin d’une fosse toutes eaux.
Par ailleurs, l’installation et l’entretien d’une micro-station d’épuration doivent être réalisés par des professionnels en la matière. Cela vous permet non seulement de protéger votre investissement, mais également d’avoir un système d’assainissement très efficace. Pour ce faire, vous pouvez toujours faire un tour sur franceepuration.com pour contacter des spécialistes expérimentés.

En réalité, ce site est celui de France Epuration qui est une entreprise spécialisée dans l’installation et la maintenance de tous les équipements relatifs aux traitements des eaux usées non collectifs individuels comme publics. Avec son équipe d’intervention, vous bénéficierez d’un travail impeccable, que vous soyez un particulier ou un professionnel. C’est peut-être la meilleure solution qu’il vous faut pour être à l’abri de tous désagréments liés à la mise en place et au dépannage de vos systèmes de traitement.

En outre, avec les micro-stations, vos eaux usées subissent un traitement en trois étapes à travers trois dispositifs. En général, on distingue deux catégories de micro-stations.

Les micro-stations à culture de bactéries fixées

Par le biais de ce dispositif d’épuration non collectif, vos eaux usées sont traitées avec des micro-organismes qui sont présents dans la station. Fixés sur un support bactérien, ces micro-organismes ont pour mission d’absorber les micro-polluants afin de dégrader après la pollution de l’eau. C’est un système d’assainissement non collectif qui est jugé comme étant une solution irréprochable pour un traitement d’eaux usées ménagères à modification de charge.

Les micro-stations à culture de bactéries libres en SBR

Dans ce type de micro-stations, ce sont également les micro-organismes ou bactéries qui assurent la dépollution des eaux usées. En comparaison avec les micro-stations à bactéries fixes, les bactéries en option libre évoluent avec les micro-polluants qu’elles fixeront pour détériorer l’eau polluée. Ce dispositif tolère moins l’alternance des charges des eaux usées à épurer. C’est la raison pour laquelle une telle micro-station n’est pas indiquée pour les habitations familiales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.